C) Les tissus du futur

Dans cette partie nous allons nous intéresser à l'avenir des textiles intelligents. Nous nous demanderons donc si ces textiles, qui sont très récents, ont encore un avenir dans notre société.

Ces textiles intelligents sont aussi appelés "tissus du futur," mais la question est : de quel futur ? Proche ou lointain ?

 

De nombreux projets sont lancés pour développer des textiles intelligents. Par exemple l'état français a tout récemment présenté un vaste plan d'action pour relancer l'industrie française. L'ambition est de retrouver une place majeure parmi les grands pays industriels en créant les objets du futur. Dans ce plan, certains projets concernent les textiles intelligents. L’État interviendra à travers la législation, les moyens fiscaux, les commandes, mais aussi avec des financements publics comme le plan d’investissements d’avenir. Au total, 3,7 milliards d’euros d’argent public pourraient être consacrés à ces 34 projets. Cela nous prouve que les industries françaises continuent à  s'intéresser aux textiles intelligents.

Mais la France n'est pas la seule à les considérer : le conseil de recherche et développement du Japan Chemical Fibers Association (JCFA) a sélectionné, parmi les thèmes de recherche pour l'industrie de la fibre technique japonaise, un projet de développement : le développement de textiles intelligents. Ce secteur travaille notamment sur un projet : un vêtement capable de conserver une personne à une température donnée. Des travaux sont également conduits pour créer de nouvelles sortes de textile plus solides en changeant le caryotype d'un vers à soie. La manipulation consiste à lui transférer le gène d'une araignée reconnue pour sa production de fils. Les acteurs de ce projet veulent produire un fil de soie plus résistant ; le fil d'une araignée étant considéré comme le fil le plus résistant produit par une créature vivante.

 

innovations médecine

Cet enregistrement nous montre que les améliorations possibles en médecine sont limitées mais aboutiraient quand même à un perfectionnement de la vie du patient et surtout cela permettrait au patient de se sentir plus rassuré et à ses proches d'être tranquillisés. Par exemple une hospitalisation à distance et différentes autres possibilités sont envisagées :

hospitalisation à ditance hospitalisation à ditance

 

Le futur des textiles intelligents est lié au développement de certaines fibres aux propriétés très spécifiques, et bien sûr, également, au développement de nouveaux vêtements communicants, intégrant des capteurs et des outils électroniques. Il y a cependant un domaine dans lequel des progrès importants restent à faire et il s'agit des tenues d'escrimeur. En effet, si les combinaisons actuelles garantissent une protection efficace contre les perforations ou les coupures, elles sont moins efficaces contre les chocs et surtout elles n'offrent qu'un niveau de confort très limité : relativement lourdes, elles n'offrent que peu d'élasticité, pas ou peu d'évaporation de la transpiration. C'est un exemple de domaine de recherche qui reste encore à explorer. Mais la plupart de ces tissus est encore au stade des prototypes, les textiles présentant encore des malformations ou rencontrant des problèmes inattendus.

Mais techniquement le secteur des textiles intelligents évolue en permanence et à tous les niveaux : des recherches sont consuites en ce moment sur des pansements qui pourraient tuer les bactéries par contact, le développement des vêtements traités anti-microbiens, bandes de contention plus efficaces,... Toutefois parmi les évolutions attendues, les plus importantes se situent sûrement au niveau de tissus bio-communiquants, et des tissus hybrides.

- tissus bio-communiquants : tissus qui incorporent des capteurs, et permettent de recueillir les informations à distance (télétransmission de paramètres médicaux), en télésurveillance pour pathologies cardiaques,

-tissus hybrides : tissus encapsulables et associant des matériaux inertes à un composant cellularisé ; par exemple des prothèses vasculaires qui vont être remplies d'agents anti-coagulants.

 

Ce qui intéressent de plus en plus les industriels en ce moment est le développement de la capture de mouvement. En effet leur objectif est de pouvoir remplir les textiles intelligents de capteurs de mouvements.

 

Dans le domaine de la santé cela serait très utile pour la rééducation des malades, pour pouvoir leur montrer le bon geste à effectuer. Dans le sport, cela servirait à améliorer par exemple le sprint d’un coureur ou tout simplement à perfectionner un mouvement nécessitant une précision.

 

Avant de réaliser une production et une commercialisation de textiles intelligents à l’échelle industrielle, certains problèmes doivent être résolus. Il faut prendre en compte le prix de ces nanoparticules et aussi le danger que cela pourrait être de les laisser dans la nature, avant d’avoir bien vérifier que celles-ci sont inoffensives.

 

Pour les cinq ou dix prochaines années, les industriels travaillant dans le domaine de la construction s'intéresseront au :

 

- développement de produits mono filaments (emballages ou filtres par exemple) afin de répondre aux impératifs de recyclage

 

- à la mise au point de produits intelligents, intégrant divers capteurs, pour un suivi des produits créés.

 

Pour le suivi d’une décharge par exemple, on va maintenant essayer de poser dans le sol des structures équipées de fibres optiques qui vont enregistrer diverses informations. Centexbel, par exemple s’est principalement attaché au développement de la surveillance des vibrations dans les bâtiments, les ponts et autres constructions. Le projet Polytech inclut ces recherches-ci. Ces nouveaux textiles de haute technologie tenteront d’éviter dans un avenir prochain énormément de souffrance humaine et de dégâts à notre patrimoine culturel.

Dans le domaine du bâtiment et de la construction, les industriels pour prolonger encore la durée de vie des produits, augmenter leurs performances essentielles, et surtout leur apporter de nouvelles fonctionnalités sont en train de réfléchir à différentes innovations possibles :

 

-des travaux sur des produits permettant une meilleure isolation (utilisation possible de la paille pour le recyclage)

 

-développement de tissus intelligents, dotés de capteurs réagissant à des signaux (chaleur, lumière, impulsions électriques...)

-étoffes, pour des rideaux éclairants, à base de fibres optiques ayant reçu un traitement de surface qui permet d'organiser des " fuites " de lumière (certains encroits de l’étoffe s’allumeront et d’autres non).

D'autres recherches sur les textiles intelligents sont faites dans des domaines complètement différents :

Des chercheurs du MIT ont mis au point une veste connectée qui servirait à faire ressentir physiquement l'ambiance d'un roman et les émotions des personnages. Encore en cours de développement, ce dispositif ouvre toutefois de nouvelles perspectives en matière de littérature. Cela montre que pour l'avenir les recherches concernant les textiles intelligents ne sont pas toutes accès vers l'utilité, et vers la nécessité pour la société.

Nous allons aussi évoquer deux tissus qui vont rapidement se développer. D’abord il y a les tissus antitaches basés sur l’effet lotus. Et aussi les vêtements à mémoire de forme en tissés métalliques ou polymères vont arriver dans peu de temps, ces vêtements vont retenir la corpulence et la taille du porteur et ainsi lorsque celui-ci remettra le vêtement, le T-shirt le forcera à prendre sa corpulence normale.

 

 

Ce graphique illustre bien la montée des textiles intelligents dans l'industrie mondiale, en l'espace de 10 ans la production a augmenté de 66 %.

 

Iii c