B) Comparaison avec les autres solutions

Nous allons maintenant nous demander si les textiles intelligents dans le domaine de la médecine ont un effet plus long que les médicaments aux propriétés équivalentes. Les principes actifs des molécules qui sont à l’intérieur des textiles ont-ils une durée de vie plus longue que les médicaments ? Nous étudierons ensuite cette différence de durée de vie pour les textiles intelligents dans le domaine du sport.

Tout d’abord les textiles intelligents ont une durée de vie limitée dans le temps. Cela signifie qu’au bout d’un certain temps (une année en général) ou alors après quelques lavages, le principe actif contenu dans ces tissus disparaît ou n'a plus d’effet. Les médicaments ont pour la plupart un effet beaucoup plus court mais en cas de besoin, il suffit d'en reprendre pour reproduire cet effet. Prenons l’exemple de l’aspirine.

Après la prise d’un comprimé, nous voyons une diminution de la douleur durant la première demi-heure, puis cet effet s’estompe avec le temps. Au bout de huit heures, le médicament n’a plus aucun effet sur notre organisme. Quant au textile intelligent, celui-ci a été conçu pour que son principe actif ne se répande que progressivement. Au bout de la première heure en général, une certaine dose de principe actif s’est répandue dans l’organisme. Cette dose va être la même durant le reste de la diffusion du principe actif, elle sera normalement comprise entre le seuil de toxicité et le seuil d’activité. Mais cette dose sera environ la même pour tous les individus qui revêtiront ce vêtement, ce qui signifie qu’il y aura toujours des risques que la dose soit trop élevée ou trop basse. Mais la durée de diffusion du principe actif est beaucoup plus élevée que la durée d’action d’un simple médicament. Quand un médicament va avoir un effet durant quelques heures, celui d’un textile intelligent lui va durer soit jusqu’à la diffusion totale du produit contenu dans le tissu, soit au bout de plusieurs machines. Cette diffusion totale peut prendre un temps allant de quelques jours à un an.

En fait c’est surtout en fonction du besoin que l’on peut déterminer si on doit privilégier le médicament ou le textile. Si l’on a besoin d’un médicament qui agit quasiment instantanément et que l'on ne prendra qu’une seule fois (comme pour un mal de tête par exemple), on préfèrera un médicament. Si par contre on veut agir sur le long terme et prendre des médicaments tous les jours pendant une certaine durée, alors le textile intelligent est recommandé (comme pour un traitement). Mais c’est surtout à ce niveau là que les textiles intelligents ont encore des progrès à faire, car leur prix élevé et la durée de vie relativement courte de certains tissus les empêchent de se développer sur le marché. C’est pourquoi certains textiles ont été créés pour pouvoir être activés et désactivés en fonction de la demande. Si par exemple un patient a besoin d’un médicament mais à très faible dose toutes les heures, le textile pourra alors l’effectuer sans nécessiter l’intervention régulière du personnel soignant.

Nous pouvons aussi nous demander si on peut vraiment faire confiance aux textiles intelligents. Si le textile intelligent ne contient plus assez de principe actif pour la personne ou si celui-ci ne peut être délivré pour une raison quelconque, les conséquences pourraient en être désastreuses pour le patient. Mais certains progrès en médecine ont eux aussi risqué la vie de nombreuses personnes et parallèlement en ont sauvé d'autres, pourquoi alors ne pas leur faire confiance ?

Mais il est aussi possible que les textiles intelligents perdent l’effet placebo (effet subjectif, produit sur une personne par un médicament n’ayant pas d’efficacité démontrée), car les patients ne connaissent pas cette technologie nouvelle et risquent de douter d’elle.

Pour tout ce qui concerne la prévention, les textiles intelligents n’ont pas leurs égal. Ils peuvent mesurer la température, les pulsations cardiaques, la tension à n’importe quel moment de la journée, ce qui est idéal pour surveiller un malade. On utilisait auparavant de nombreux appareils auxquels le patient restait “attaché” pour avoir ces informations. Il y a donc un gain de place, de meilleures informations et le médecin n’aura pas besoin de venir dans la chambre du patient pour obtenir ces informations, il pourra les consulter quand il le voudra, où il le voudra si une application mobile est mise en place. Les textiles intelligents vont aussi permettre de contrôler les données vitales d'un patient sans toutefois l'alarmer.

Les textiles intelligents dans le domaine du sport ont représenté une grande nouveauté et n’ont jamais vraiment eu d’équivalent. On utilisait jusque là des textiles normaux et les équipements sportifs étaient rudimentaires. L'arrivée des textiles intelligents dans le domaine du sport a permis de sécuriser de nombreux sports non seulement en faisant porter au sportif de meilleures combinaisons ou tenues, mais aussi en fiabilisant les équipements.


×